Le confinement instauré en réponse à l’épidémie de la Covid-19 a été un facteur aggravant dans l’augmentation des violences conjugales et intra-familiales.

Le confinement a ainsi révélé une situation qui existait d’ores et déjà et non forcément perceptible.

Quels ont été les effets du confinement sur les victimes de violences conjugales ?

Par nature, l’auteur de violence au sein du cercle familial ou conjugal cherche à exercer le contrôle et l’emprise sur sa victime. Celle-ci, contrainte à ne pas pouvoir sortir du domicile et, de fait, restreinte dans ses possibilités de trouver des soutiens, se voit soumise à une situation bien plus dramatique encore que sans le confinement. Les effets de l’assignation à résidence se traduisent également par la réduction des interactions sociales et, par conséquent, l’impossibilité de trouver des témoignages des violences subies. L’auteur des violences, quant à lui et de part la nature du confinement, a vu ses pulsions liées au stress, à l’inactivité et à la restriction de ses déplacements, s’exacerber pour amplifier encore son emprise sur la femme victime. L’augmentation spectaculaire, pendant et après le confinement, des signalements de violences conjugales, de maltraitances familiales ou d’agressions sexuelles au sein du couple révèlent les effets néfastes de cette assignation à domicile sanitaire.

Comment se défendre si vous êtes victime de violences conjugales?

Même en période de confinement sanitaire, une personne victime de violences verbales, psychologiques, physiques ou sexuelles est dans son droit de sortir du domicile pour chercher de l’aide et des solutions. En outre, s’attacher les services d’un avocat le plus tôt possible est le meilleur moyen de défendre ses intérêts rapidement. Votre avocat à Reims agira auprès de la juridiction du tribunal compétent et permettra au juge des affaires familiales de statuer sur la situation en urgence et prendre des mesures de protection immédiates.

Ce qui est compliqué, pour la femme victime de maltraitance, c’est de faire le pas vers un avocat. Cette démarche est pourtant inévitable et indispensable pour que des décisions soient prises et appliquées pour se protéger, mettre ses enfants en sécurité, ou simplement pour confier ses craintes, avouer sa honte et aller de l’avant.

Le cabinet d’Avocats MRMP intervenant en droit pénal à Reims défend ses clients et clientes victimes de violences intra-familiales devant les juridictions compétentes. Vous bénéficiez d’un accompagnement et d’un soutien pour vous présenter devant le juge aux affaires familiales et de conseils dans votre démarche de dépôt de plainte au pénal. Habitué à agir dans l’urgence afin de garantir au plus vite la sécurité des victimes de violences, le cabinet MRMP avocat à Reims met toutes ses compétences à votre service sur simple contact.